Calendarium Naturale Magicum Perpetuum..

Post in French / Post en Français

J'ai reçu hier un magnifique ouvrage que je prévoyais de rééditer, mais cela ne sera pas nécessaire compte tenu de la qualité de l'ouvrage édité par Sesheta Publications. Quelle joie de pouvoir enfin se documenter sur le Calendrier Magique Perpétuel à partir d'un document de qualité rédigé entièrement en Français ! Petite Perle éditée à 200 Exemplaires..


L'auteur a pris soin de procéder  par comparaisons des différentes versions du manuscrit; tout en s'appuyant au besoin sur l'ouvrage rédigé en Anglais par Adam McLean (The Magical Calendar: A Synthesis of Magical Symbolism from the Seventeenth-Century Renaissance of Medieval Occultism).

Bref, vous l'aurez compris: un très bon ouvrage, de qualité. 




- Calendrier naturel magique & perpétuel, contenant la Contemplation des Choses les plus Profondes et les plus Secrètes avec la Connaissance complète de la Philosophie, compilé par Johann Baptist Großschedl von Aicha, et attribué à Johann Trithemius, traduit et commenté par Fred MacParthy, Sesheta Editions.

Notre retour aux sources de la “Magie Occidentale” nous emmène inévitablement vers un des tout premier document imprimé de son histoire. Ce qui est peut-être la première table de correspondances fondée sur les nombres sacrés:

Le Calendrier Magique Naturel et Perpétuel, que l'on dit compilé par Johann Baptist Großschedel & gravé par Johann Theodor de Bry, à Frankfurt en  1619.

Ces trois estampes, tout comme le manuscrit que nous reproduisons également, mêlent toutes les origines de l'ésotérisme Chrétien : la Kabbale Chrétienne, l'Hermétisme, l'Astrologie, la Divination, la Talismanie, et surtout ce que Henri Cornelius Agrippa et son père spirituel, l'Abbé Jean Trithème, nommaient la “Magie Naturelle”.

Chaque table assigne des valeurs spécifiques, symboliques comme magiques, à l’Unité, au Binaire, au Ternaire, au Quaternaire, au Quinaire, au Sénaire, au Septénaire, à l’Octonaire, au Novénaire, au Dénaire & au Duodénaire, à travers le Monde des Archétypes, le Monde de l’Intellect, le Monde Céleste, le Monde Élémental et le Monde du Microcosme.

La traduction et les commentaires de ce Calendrier Magique s’appuient aussi bien sur les estampes de 1619, que sur le manuscrit de 1503 attribué à Jean Trithème.

Cet ouvrage contient entre autre:


- Traduction des Tables, avec, en vis à vis, la version manuscrite de Johann Trithemius de 1503 et les estampes de Johann Theodor de Bry.


- Explications et comparaisons d'après les documents d'Henry Cornelius Agrippa.



- Reproduction en facsimilé de la version manuscrite couleurs de 1582. 


- Trois Planches Grand Format : 40 x 28 cm de la version de Johann Theodor de Bry. 

- Appendices : Différentes versions manuscrites et imprimées du XVIe au XXe siècles. 



Source: CIREM:

Cet ouvrage est fondateur dans le domaine de l’hermétisme. Il s’agit de la première table de correspondances connue. Elle est attribuée à Johann Baptist Großschedl von Aicha (1577-1630), hermétiste et alchimiste reconnu à son époque, auteur de plusieurs œuvres d’alchimie publiés en 1629 à Francfort. La source principale des données rassemblées dans ce calendrier est La Philosophie occulte d’Henri Corneille Agrippa (1486-1535), adversaire de François Rabelais.

Les tables furent attribuées à Tycho Brahé comme « inventeur » ou à Trithème qui aurait été l’auteur d’un calendrier dès 1503. La paternité de Trithème est davantage plausible que celle de Tycho Brahé peu tourné vers la kabbale et la magie semble-t-il. Par contre, Fred MacParthy relève que « Le Calendrier reprend bien la structure pythagoricienne et kabbalistique développée par Trithème, mais aussi un grand nombre de correspondances venant de La Philosophie occulte de Henri Corneille Agrippa. ». Ces deux personnages ne se rencontrèrent qu’une seule fois mais entretinrent une correspondance. Rien ne permet de conclure sur l’auteur du Calendrier qui est peut-être une synthèse réalisée par un disciple.

Plusieurs versions du Calendrier circulèrent. La plus connue est celle de Johann Theodor de Brt issu d’une longue lignée de graveurs et éditeurs. En 1582, une très belle version en couleur fut réalisée. Elle est conservée à la Bibliothèque de Dresde. Au XVIIIe siècle, Duchanteau, membre du rite des Philalèthes, connu pour son alchimie interne, à la mise en œuvre malheureuse, basée sur l’usage de l’urine, en proposa une version modernisée. Plus récemment, les Editions Arché en firent une réédition en 1976.

L’ouvrage est très intéressant pour qui veut oeuvrer selon la science des correspondances ou approfondir la sagesse des nombres. L’ouvrage assigne en effet des correspondances archétypales à l’unité, au binaire, au ternaire, au quaternaire, au quinaire, au sénaire, au septénaire, à l’octonaire, au novénaire et au dénaire notamment, base de la compréhension du jeu de miroirs entre les mondes depuis le macrocosme jusqu’au microcosme, depuis le divin, jusqu’à la matière.

Outre son intérêt historique, il reste donc une source de méditation et d’opération indispensable.




- Esoteric Archive: http://esotericarchives.com/mc/index.html 
- Sesheta Publications - http://www.sesheta-publications.com/collections-livres/grimoires/calendrier-naturel-magique.html
- Wikipedia - https://en.wikipedia.org/wiki/Calendarium_Naturale_Magicum_Perpetuum

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comments Here. / Commentaire:




ANGES & ARCHANGES
 

ESPRITS & DEMONS
 

COLLECTION TALISMANS

 

PENTACLES SALOMON

 

TALISMANS MAGIE RUNIQUE
 

OUTILS MAGIE PRATIQUE

 

SPIDERDUST

 

MALLEUS MALEFICARUM

 

SCEAUX & SIGILS